LE DESESPOIR N'EXISTE PAS

Une performance de poésie sonore et visuelle


Je commencerai par être un dispositif d’émerveillement

un voyage au bout du possible vers ce qui m’apprend à mourir

la raison la plus silencieuse en moi-même

le loup chaviré d’une langue universelle

je commencerai par être la voix d’une résonance

    Z.Bianu

soleil_bleu_capture.png

@Barthélémy Antoine-Loeff

La poésie de Zéno Bianu est magie blanche, porte ouverte vers l'invisible, fil d'or tendu entre les mondes. La musique de Cleo T., accompagnée de Valentin Mussou au violoncelle, est un voyage sensoriel entre nuits profondes et météores. Les œuvres de Barthélémy Antoine-Loeff s'inventent en direct au plateau dans une réflexion sensible sur la matière-lumière. La performance ouvre une chambre d'échos où dialoguent en résonance poésie, musique et arts visuels, à la recherche d'une alchimie lumineuse et profonde. 

Au plus bleu du bleu. 

Lectrice assidue de Bianu depuis plus de 10 ans, l'artiste avait déjà eu l'occasion de travailler autour de son écriture lors de performances et lectures. C'est à l'invitation de la Maison de la Poésie à Paris que la rencontre a lieu et que le projet prend forme, sur une idée originale de Cleo T. La poésie a toujours été présente dans les précédentes créations de la chanteuse et créatrice, où l'on a pu croiser Pasolini, Maïakovski, Daumal. Mais ici la parole poétique devient axe central du plateau,  qui s'articule autour de la figure du poète-lecteur, figure de proue de cette traversée lumineuse menée en voix, en corps, en sons et en images. 

Cleo T. & Zéno Bianu.jpg

PROJET

Tout au long de son œuvre, Bianu convoque la musique, la peinture, Antonin Artaud, Zoran Music ou Jim Morrison, dans une écriture qui s'envisage comme un ensemble de traces et de symboles, autant de promesses d'une réalité prête à se révéler. Le poème se fait langue sacrée et signe ésotérique d'un ailleurs à conquérir. La poésie de Bianu se perçoit en monochromes de bleus, contre-ciel d'images qui surgissent au fil des pages et qui s'impriment aux sens du lecteur avec l'empirisme des musiques sacrées. L'auteur donne à entendre une lecture de ses textes comme une liturgie émotionnelle des sens, soufisme poétique qui nous porte plus loin que les mots, plus loin que la musique, plus loin que les images : vers la Vision.

M U S I Q U E 


Un violoncelle et une voix. Le chant de l'instrument se mêle à celui de la voix dans un profond dialogue. Les mots et les notes s'appellent et se répondent, elles font et défont les syllabes d'un langage en  recherche, intime et onirique construction sonore et musicale de l'émotion. 

A R T S  V I S U E L S 


Matière vivante au plateau, la création visuelle de Barthélémy Antoine-Loeff s'invente au présent depuis la scène, en interaction directe avec le texte et la musique. Elle dessine des mondes intérieurs et trace des contours aux émotions. Improvisation autour de la matière-lumière, l'image fait émerger des formes et des couleurs comme autant de possibles ouverts aux poèmes. 

le desespoir n'existe pas.jpg

EXTRAITS


JE CROIS AU REGARD RENVERSÉ
JE CROIS QUE CHACUN PEUT SORTIR VIVANT D’ICI
JE CROIS AU RASSEMBLÉ
À L’OUVERT
AU LEVÉ
AU TREMBLÉ
AU CENTIÈME DE SOUPIR
JE CROIS QUE TOUT MOT JUSTE
VIENT DE L’INTÉRIEUR DU CIEL
ET QUE CE CIEL
VRILLE AU PLUS PROFOND DE NOUS

      Z. BIANU

 

Zéno Bianu.jpg

PARCOURS

Après une première étape de recherche, le projet est actuellement en cours de production. Un album de Cleo T. autour des textes de Zéno Bianu est en cours d'écriture et paraîtra au début des représentations prévues à l'automne 2022. 

Le projet reçoit le soutien du Département de la Charente et de la Drac Nouvelle Aquitaine au travers du dispositif d'accompagnement des 3 Aires. 

2018
 

Résidence de recherche au Château Ephémère, fabrique sonore et numérique (Poissy, 78)
Performance à la Maison de la Poésie, scène littéraire (Paris)

 

Conception & Interprétation : Cleo T. 

Texte & Lecture : Zéno Bianu

Musique : Valentin Mussou 

Création visuelle : Barthélémy Antoine-Loeff
Lumière : Claire Choffel-Picelli 

Crédit Photos : Thomy Keat

valentin mussou.jpg

EQUIPE

ZENO BIANU 

Né à Paris le 28 juillet 1950 d'une mère française et d'un père roumain réfugié politique, Zéno Bianu est poète, dramaturge, essayiste, traducteur et auteur d’anthologies. Revendiquant une œuvre multiforme qui ne craint pas de tout interroger, il peut ainsi être lu comme celui qui a créé une sorte de poème-randonnée, dont l’architecture d’ensemble, en modulations et variations constantes, invite à reconsidérer la poésie comme une forme ultime d’engagement existentiel. Il a reçu le Prix international de poésie francophone Ivan Goll en 2003. Il a dirigé la collection Poésie aux Editions Jean-Michel Place. Il reçoit le Prix Robert Ganzo pour l'ensemble de son œuvre à l'occasion de ses deux livres Infiniment proche/Le désespoir n’existe pas (Poésie/Gallimard), Bleu Fauve (Le Castor Astral). 

CLEMENCE LEAUTE

Artiste française, vivant et travaillant entre Paris, Berlin et Florence. Elle a étudié les Lettres Modernes, l'Histoire de l'Art et la linguistique à la  Sorbonne Nouvelle et l'Université de Lille 3. Après une formation de comédienne au Théâtre National de Chaillot, elle joue au théâtre, principalement des écritures contemporaines, souvent en y intégrant la musique. Elle participe à différents projets musicaux indépendants avant de débuter son parcours de soliste sous le nom de Cleo T. Elle développe aujourd'hui des projets hybrides et pluridisciplinaires autour d'une réflexion sur le geste artistique comme source génératrice de lumière. Confrontant des pensées d'artistes, poètes ou théoriciens de l'art avec des réalités contemporaines d'industrie culturelle, son travail est un questionnement permanent du statut de l'artiste face à ses contemporains. Pour son projet Cleo T., elle développe un modèle de structure auto-gérée par l'artiste et construit un parcours en marge des industries, profondément ancré dans le dialogue culturel et la recherche créative. En 6 ans d'existence, le projet Cleo T. a joué plus de 140 concerts à travers 13 pays, toujours soucieux de s'appuyer sur un  réseau d'artistes indépendants et de croiser les réseaux culturels français et ceux des musiques actuelles. 

VALENTIN MUSSOU

Premier prix de violoncelle du CNR de Boulogne Billancourt, prix de solfège du  CNR de Paris, Valentin poursuit une formation complète d'harmonie et arrangement à la Bill Evans School. Compositeur et arrangeur, il fonde un trio pour cordes et électronique avec lequel il signe de nombreuses musiques originales de longs métrages, spectacles de danse ou de cirque. En tant qu'interprète et musicien pluri-instrumentiste, il accompagne sur scène Alain Chamfort ou Lulu Gainsbourg, et collabore avec des artistes internationaux qu'il accompagne en tournée et en studio, l'artiste québécoise Jorane ou le musicien palestinien Adnan Joubran. Collaborateur du projet Cleo T. depuis ses débuts, Valentin poursuit un rêve musical de bâtisseur de cathédrale où chaque pierre est essentielle et le temps infini.

BARTHELEMY ANTOINE-LOEFF

Barthélemy Antoine-Lœff est un plasticien dont les créations d’œuvres d’art optique et numériques, parfois interactives, souvent immersives, expriment des univers oniriques traversés par une relation contemplative et écologique de la nature et des éléments. L’artiste réalise des espaces de partage de son ressenti face aux « forces » du monde : onirisme, énergies, matières, technologies. Se refusant à se placer dans le champ du sublime kantien, il se positionne à l’endroit de l’émerveillement et l’engouement enfantin, comme pour revendiquer la part du rêve que nous développons enfant et qui reste à jamais notre « moteur désirant » tout au long de notre vie. (Nicolas Rosette) En 2016, son installation Ljós est nominée pour le Prix Cube de la Jeune Création International en Art Numérique. En 2017, il est nominé au Prix Pulsar et prépare sa première exposition personnelle « inlandsis » au Centre Culturel de la Ville de Gentilly. Barthélemy Antoine-Lœff est également le co-fondateur du collectif iduun avec Philippe Chaurand, collectif art numérique — art de la scène associé au développement du logiciel Millumin créé par Philippe Chaurand, logiciel dédié aux performances et installations audiovisuelles.

le desespoir n'existe pas.jpg

LIENS

ZENO BIANU 
Le Désespoir n'existe pas, Poésie Gallimard : http://www.gallimard.fr/Contributeurs/Zeno-Bianu

BARTHELEMY ANTOINE-LOEFF
Site web de l'artiste : https://ibal.tv/

VALENTIN MUSSOU

Compositions, musiques de films :  https://soundcloud.com/valoo-2/tracks

PRODUCTION / RENSEIGNEMENTS